Réaliser une servante d’atelier avec aspiration automatique

servante atelier DIY vue generale servante atelier aspirante

Une servante d’atelier aspirante

Lorsque je dois découper un panneau de bois ou travailler sur une grande pièce, je m’installe à l’extérieur sur des tréteaux.

Une servante d’atelier mobile serait très pratique pour améliorer ce conditions rudimentaires. Et pourquoi ne pas imaginer un système d’aspiration automatique ?

Le projet

Le mois dernier, j’en ai eu assez de poser ma scie circulaire par terre après la découpe.

Marre aussi de devoir déclencher manuellement l’aspirateur à poussières !
Et à propos d’aspirateur, ce tuyau inadapté et trop court m’exaspère au plus haut point.

Bref, il me fallait une servante d’atelier mobile et multifonction pour :

  • stocker ma scie circulaire et sa règle de guidage
  • poser mes outils après découpe/perçage/vissage/fraisage…
  • ne plus déclencher manuellement l’aspirateur
  • avoir un flexible d’aspiration plus pratique

Haut de page

Outils et fournitures

Outils

  • Scie circulaire plongeante et son rail de de guidage
  • Scie sauteuse
  • Perceuse/visseuse électrique
  • Forets bois et métal
  • Tournevis
  • Étau d’angle
  • Défonceuse
  • Fraise à feuillurer
  • Pince coupe-tube PVC
  • Pince à dénuder
  • Pince coupante

Fournitures pour le meuble bois

  • Un panneau de contreplaqué 15 mm d’épaisseur (ou des planches découpées sur demande en magasin)
  • 4 roulettes
  • Des vis
  • Des tasseaux

Fournitures pour l’aspiration

  • un flexible d’aspirateur
  • du tube pvc de diamètre 40 mm
  • 2 coudes pvc
  • un manchon flexible
  • un embout adaptateur/réducteur
  • de la colle pvc

Fournitures pour l’installation électrique

  • Une fiche électrique mâle 2 pôles + terre
  • Un bloc encastrable précablé de 3 prises
  • Un module maître/esclave
  • Des fusibles de 16A et le porte-fusible adapté
  • Un interrupteur avec voyant lumineux
  • Un interrupteur d’arrêt d’urgence de type « coupe-circuit »
  • Une plaque métallique 10 x 20 cm
  • Du câble électrique
  • Des connecteurs (dominos, cosses plates)

 

Haut de page

Étape 1 : Le plan

Pour la réalisation du meuble en bois, je réutilise un panneau de contreplaqué de 15 mm stocké dans mon garage. La servante sera montée sur roulettes et je souhaite qu’elle soit de la même hauteur que mon établi. J’achète donc d’abord les roulettes et je détermine ensuite les dimensions des planches.

Un plan dessiné rapidement m’aide à fixer les dimensions globales et à établir le plan de découpe.

servante atelier DIY plan sketchup

Plan de la structure en bois sur Sketchup

Le projet n’est volontairement pas finalisé sur le dessin, le reste de la conception se fera sur pièce. Cela permet de ne pas figer dès le départ une solution qui s’avèrerait non ergonomique à l’usage.

Je préfère manipuler dans l’espace pour savoir où implanter les différents éléments de la desserte (les branchements électriques et le système d’aspiration notamment).

Haut de page

Étape 2 : La structure en bois

Les planches sont coupées à la scie circulaire plongeante selon le plan de découpe.

servante atelier aspirante decoupe scie circulaire plongeante DEWALT

Découpe à la scie circulaire plongeante DEWALT et son rail de guidage

Pour maintenir les planches d’équerre pendant que je les visse, j’utilise un outil « troisième main » très pratique : l’étau d’angle.

servante atelier DIY assemblage étau angle

Assemblage de la structure bois à l’aide de l’étau d’angle

Deux tasseaux sont fixés sous la servante. Il servent de support pour les roulettes.

Et voila le résultat :

servante atelier DIY structure meuble bois

Structure en bois assemblée. Ma scie circulaire s’y plait déjà !

Plus tard, je m’occupe du rangement de la règle. Elle est posée sur un tasseau en bas. Un autre tasseau biseauté pivotant sur la partie haute permet de la maintenir en position verticale. Ce système est simple et adapté aux manipulations fréquentes de la règle pendant les découpes.

Après avoir assemblé la structure, je m’attaque au système d’aspiration et au montage électrique en commençant par étudier l’ergonomie.

Haut de page

Étape 3 : L’ergonomie

Pour déterminer la meilleure configuration des prochains éléments, je reproduis les gestes que j’aurai à exécuter en bricolant.

La servante positionnée face à moi, le tuyau d’aspirateur se connectera sur le côté droit, plutôt en arrière. Le flexible pour l’aspiration des poussières devra aussi partir de la droite mais vers l’avant de la servante.

Le branchement des outils se fera aussi sur la face droite.

Le câble secteur sera, lui, positionné sur la face arrière.

Je prévois d’installer les commandes (interrupteur, arrêt d’urgence) sur la face avant.

Haut de page

Étape 4 : L’aspiration

servante atelier DIY schema systeme aspiration

Schéma du système d’aspiration

Je commence par récupérer un flexible sur un aspirateur usagé ainsi que du tube pvc de diamètre 40 mm. J’achète en plus des coudes pvc, un manchon flexible et un adaptateur/réducteur qui possède plusieurs diamètres de sortie.

J’ai plusieurs types de tubes pvc dans mon stock. Ils n’ont pas tous le même diamètre intérieur. Je vérifie que mon aspirateur s’insère facilement afin de choisir le tube qui convient.

Je coupe ensuite des morceaux de tube pvc et j’utilise des coudes pour former un « U ». Puis, j’assemble le tout à la colle pvc.

Ensuite, je fixe l’ensemble au meuble en formant un « coffre » avec des tasseaux et une planche.

Puis, je colle le flexible à l’embout adaptateur.

servante atelier DIY vue globale systeme aspiration

Système d’aspiration assemblé

Haut de page

Étape 5 : Le montage électrique maître-esclave

Au départ, j’avais envisagé de brancher une simple multiprise avec interrupteur qui m’aurait permis d’allumer en même temps outil et aspirateur. Mais cela restait un système manuel.

Plus tard, j’ai découvert l’existence de modules maître/esclave à prix raisonnable sur un célèbre site de matériel électronique. Le principe est simple : un outil électrique (le maître) commande tous les autres (les esclaves). Dans mon cas, l’aspirateur sera assujetti à mon outil électroportatif, et ainsi, l’aspiration sera automatique. Cela correspond au fonctionnement des machines d’atelier professionnelles et c’est exactement ce dont j’ai besoin.

Je commence par concevoir le schéma électrique.

servante atelier aspirante schema electrique

Schéma électrique

Télécharger le schéma au format PDF

Ensuite, j’installe le bloc de prises en faisant des trous à la scie cloche puis en débitant le contour à la scie sauteuse.

Dans ce bloc, les 3 prises sont alimentées en parallèle (phase, neutre et terre). Je désolidarise une prise des autres en déconnectant phase et neutre. Cette prise sera dédiée à l’aspirateur.

Ensuite, je découpe des trous dans la plaque métallique pour les éléments en façade (interrupteurs et porte-fusible). Comme je n’ai pas de foret à métaux pour de si grands diamètres, j’utilise une méthode qui fonctionne assez bien :

  1. je trace les trous au compas au dos de la plaque
  2. je puis je perce une série de petits trous (mèche de 3 mm) sur le pourtour du cercle, en faisant bien attention de rester à l’intérieur du tracé
  3. Je perce un ou plusieurs trous de plus gros diamètre au centre afin de débiter le maximum de métal
  4. Je fraise l’ouverture définitive avec des mèches adaptées
servante atelier DIY composant assembles face plaque avant metallique

Assemblage des composants sur la plaque métallique

Ensuite, je découpe une planche de bois aux dimensions de la plaque + quelques cm (en longueur et largeur). La plaque viendra se positionner sur ce morceau de bois qui dépassera ainsi de part et d’autre.

J’évide le centre de la planche à la scie sauteuse pour y laisser passer les éléments de commande. Puis, à la défonceuse, je creuse une feuillure correspondant à ma plaque, afin que celle-ci soit bien encastrée dans la planche.

servante atelier DIY face plaque avant assemblee

Face avant complètement assemblée

servante atelier DIY plaque métallique vue arriere

Vue arrière de la plaque métallique

Les angles de la feuillure sont arrondis du fait de la fraise utilisée. Pour y adapter la plaque métallique aux coins carrés, j’ai choisi de fraiser les angles de la feuillure avec une mèche ronde. Ce n’est pas le plus esthétique, mais c’est rapide… Il y aurait eu mieux à faire, comme former des angles carrés dans la feuillure avec un ciseau à bois, ou tailler les angles de la plaque en métal.

Ensuite, je réalise le montage électrique à l’aide de fils électriques récupérés sur des cables d’installation domestique (terre, phase et neutre).Les connxions sont réalisées à l’aide de dominos et de cosses plates. Je visse le module maître esclave sous le plateau de la servante et enfin je visse la plaque sur la face avant.

servante atelier DIY branchement module maitre esclave

Câblage du module maître-esclave

servante atelier DIY cable alimentation

Câble d’alimentation sur la face arrière

Voila, la réalisation est terminée, il ne reste plus qu’à tester la bête !

Haut de page

Étape 6 : Les tests et … les corrections

Je branche l’aspirateur (en position « ON ») et ma défonceuse sur la servante. Ensuite, je connecte le tuyau d’aspiration sur ma défonceuse. Finalement, je branche la fiche mâle d’alimentation principale sur le secteur.

J’allume l’interrupteur, l’aspirateur reste éteint : c’est normal.

Je déclenche ma défonceuse : miracle, l’aspirateur se déclenche automatiquement et s’éteint dès que j’arrête la défonceuse ! Voilà, j’ai terminé. Merci, au revoir et à bientôt.

Bon, j’exagère un peu. En fait, avant d’arriver à ce résultat, j’ai dû faire un peu de mise au point sur la partie électrique. Je passe les erreurs de câblage pour aborder deux problèmes intéressants :

Problème 1 : l’arrêt d’urgence fonctionnait à l’envers, le circuit était coupé en position normale. Après étude de la notice, je me suis aperçu qu’il existait deux types d’arrêt d’urgence. Je n’avais plus qu’à commander le bon modèle…

Problème 2 : Le fusible de protection est indiqué sur la notice du module maître-esclave mais sa valeur n’est pas spécifiée. Apparemment, le déclenchement du système tire un fort courant. Un fusible sous-dimensionné (10 A par exemple) claque immanquablement au démarrage. Un courant de coupure de 16 A permet un bon fonctionnement, en espérant que cela soit une protection suffisante. Une piste d’amélioration pourrait être de déclencher l’aspirateur via un relai temporisateur (réglé entre 1 et quelques secondes par exemple). Je n’ai pas étudié cette solution.

Haut de page

En conclusion

J’ai pris beaucoup de plaisir à la réalisation de cette servante (surtout la conception au fil de l’eau).

Elle m’apporte désormais un réel confort pour bricoler. Quel bonheur de pouvoir poser mes outils et d’avoir une aspiration « professionnelle ».

A l’avenir, j’envisage d’ajouter des rangements comme des tiroirs et des porte-outils. Et vous, quelles améliorations apporteriez-vous ?

Haut de page

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *